Tenir pour vrai

Samedi 24 Avril 2021
Journée d'étude à partir du livre de Christian Fierens paru chez  Hermann en 2020

Qui veut mordre dans la vérité avec son seul savoir finit par se casser les dents. Freud l'a éprouvé avec l'homme aux loups, non sans ouvrir les pistes les plus fécondes pour toute pratique qui veut agir en vérité. On croit qu'il serait possible de comprendre, d'enfermer la vérité dans un dispositif théorique ou de contenir l'inconscient dans un appareil psychique. Il n'en est rien. La vérité échappe inexorablement. Nous ne pouvons que tenir pour vrai ce qui ne l'est pas tout à fait. « Nous savons », « nous croyons », avec ou sans conviction. Ces « tenir pour vrai » ratent toujours la vérité.

Loin d'être seulement des échecs, ils trouvent leur efficacité dans la force de l'inconscient qui pousse à inventer. Comment inventer à partir de l'inconscient qui nous échappe ? Ce questionnement intéresse les psychanalystes, les philosophes et tous les tenants de la vérité.

De 9h30 à 17h30

 

Journée d’étude et débat

Tenir pour vrai

La vérité échappe inexorablement. Opinion, foi ou croyance, savoir : la tripartition classique se trouve remise en question dans la psychanalyse par un quatrième mode de tenir pour vrai qui consiste à « ne rien vouloir en savoir ». A l’appui de « L’homme aux loups », l’ouvrage de Christian Fierens - « Tenir pour vrai » paru en 2020 aux Ed. Hermann - réexamine la ronde de ces quatre modes de tenir pour vrai. L’invention de l’inconscient renouvelle le rapport à la vérité non sans remettre au travail la dénégation, le refoulement, le déni et la forclusion.


 

                   Matin

                     Présidente de séance : Anne Malfait

                     Discutant : Alexandre Beine

                     Anne Malfait : Propos introductif

                     Christian Fierens : « Tenir pour vrai »

                     Régnier Pirard : « Lost in perception »

                     Marc Estenne : « Hybridation ?»

 

                  Après-midi 

                    Présidente de séance : Sandrine Calmettes

                    Discutant : Géry Paternotte

                    Luminitza Claudepierre Tigirlas : « Tenter pour du ‘semblant’ »

                    Jean-Pierre Lebrun : « Sans titre »

                    Marc Darmon : « La psychanalyse pour de vrai »

                    Pierre Marchal : Conclusions


Participation sur inscription à l’adresse

secretariat@association-freudienne.be avec paiement de 40€

À verser sur le compte BE31 5230 8088 6355

 

Le lien zoom vous sera envoyé

L'accréditation INAMI a été demandée en éthique