Groupe de travail : Clinique de réels déliés

Responsables: Anne Malfait, Barbara Santana, Etienne Oldenhove, Pierre Marchal

Certaines figures cliniques nous alertent particulièrement sur l’arrêt ou la mise en défaut des processus de représentation psychique et sur le surgissement de réels, dont les mots ne peuvent rendre compte, que l’exercice du signifiant échoue à en dire, malgré les efforts visant la symbolisation.

Désubjectivation, abolition du sujet, corps affecté, mélancolisation de l’exil:

Nous nous mettons à l’écoute d’une clinique complexe faite de rencontres auprès de demandeurs d’asile et de réfugiés. Notamment, nous prenons en considération les fragmentations et ruptures significatives dans l’ordre symbolique.

Pas d’entification pour cette clinique, mais une mise à mal du refoulement originaire qui entraîne des effets sur des sujets, auprès desquels les tabous fondamentaux se sont trouvés dépassés dans leur histoire.

Désabonnement du lien social, mise au ban, assignations et violences: quelles incidences subjectives nous renvoient aux traumas de la civilisation? Comment infléchissons-nous nos pratiques à partir de lieux d’écoute institutionnels divers, pour nous permettre d’entendre les effets actuels des déliaisons et de paranoïsation dans le lien social? Quel abri dans la parole nos pratiques peuvent-elles contribuer à inscrire dans le maniement du transfert? Quelle éthique éclairée du sujet partageons-nous lorsqu’il y est question de réels déliés?

Ces questions nous engagent à mettre à l’épreuve quelques éclairages freudiens et lacaniens qui guident notre travail, au travers de lectures de textes et de présentations de situations cliniques.

Le texte inaugural est disponible ici.

Notre groupe réunit des cliniciens de l’exil; il a débuté son travail en janvier 2018 et le poursuivra chaque 2e jeudi du mois, au local de l’Association, à 20h30, à partir du 13 septembre 2018.

Contact : Anne Malfait – Tél: 0479 542 977 ou Barbara Santana - Tél: 0473 26 19 33