La psychanalyse et les mises en abyme de l’identité contemporaine

Samedi 25 Avril 2015

Argument


Quel message les psychanalystes peuvent-ils apporter sur ce qui trame et plus souvent fomente les fondamentaux des identités contemporaines? Quel discours pouvons-nous tenir face aux discours politiques à visée identitaire qui fleurissent et se renforcent?
La question de l’identification dans tous ses aspects (celle des masses comme dirait Freud et celle qui fait le nouage du sujet de l’inconscient) n’a cessé d’interroger Lacan. Le séminaire mis à l’étude cette année pour les journées d’été («L’insu que sait de l’une-bévue s’aile à mourre») en fait encore preuve.
Le modèle du nouage mis à l’épreuve dans la cure analytique souligne un double mouvement: singulariser (s’appuyer sur une réalité fantasmatique) et relier à l’autre qui nous est toujours en même temps intime et étranger. La théorie analytique, consistante avec l’éthique de sa clinique du singulier, ne propose pas le modèle d’une identité enracinée dans un mythique et nostalgique passé collectif. Les bouleversements contemporains (exil, migrations, déperdition de mémoire allant avec une globalisation conquérante) en réveillent cependant la foi aveugle, d’autant qu’elle s’appuie sur une conviction mélancolique (elle ne sait consciemment ce qu’elle a perdumais elle sait qu’elle l’a perdu). Foi dans des textes sacralisés qui diraient l’originaire et son éternel retour. Si tout est écrit, pas d’impossible. Nouvelle version de ce que Freud avançait dans Deuil et Mélancolie: l’ombre de l’objet est tombée sur le moi.
Dès lors à chacun sa communauté et son grand Autre. Quant au réel de la barre dont nos existences le raturent il se perd dans du comme-un mis en abyme, image sans cesse réfléchie, infiniment démultipliée et signifiant l’incomplétude. Logique paranoiaque du désaveu de la différence et de l’autre comme véritablement autre.
Comment penser l’identité dans la culture au-delà des mirages communautaires et leurs nostalgies des racines? Quels moyens la psychanalyse nous offre-t-elle?
Nous tenterons de frayer quelques voies dans cette journée de travail, en préambule à celle de l’ALI qui se tiendra à Paris au mois de juin.

Programme de la journée


9h30 accueil des participants et introduction à la journée (Dr. D. De Brouwer)
10h - 13h Dr. J.J Tyszler (Paris): De Freud à Lacan, une éthique du trait
Mme M.J. Segers: Le mirage de l’identité
Dr. A. Beine: De quelques avatars de la sexuation à l’adolescence
13h restauration sur place.
14h - 16h30 Mr. Cl. Schauder (Strasbourg): Haine de soi, haine de l’Autre et haine des autres. A propos de la vacillation identitaire.
Mr. P. Marchal: Identité une ou plurielle?
Dr. J.P. Lebrun: L’identité de l’analyste
16h30 conclusion de la journée.

PAF: 30€ + 20€ pour la restauration (inscription préalable auprès du secrétariat avant le 21/4)
Lieu: local de l’AfB (Avenue de Roodebeek 15, 1030 Bruxelles)

Modalités d'inscription

Pour vous inscrire à la journée du 25 avril, nous vous demandons d'envoyer un mail d'inscription au secrétariat de l'AfB (en précisant vos coordonnées) et de verser les 50 euros (30 + 20 lunch) sur le compte de l'AfB,  BE03 2100 6698 1784, en précisant bien nom + prénom + journée du 25/4 (à effectuer avant le 21 avril).