Séminaire d'été de l'ALI: les non-dupes errent

Samedi 27 Août 2011
 


A propos du séminaire de J. Lacan «Les non dupes errent»

au programme du séminaire d’été 2011 à l’ALI


Lors du séminaire d’été en 1997 sur le séminaire de J. Lacan «Les non dupes errent», Charles Melman estimait déjà que:

«nous sommes à une époque où l’évolution culturelle va vers une récusation du trois (…) que l’apologie du mouvement aussi bien économique que privée va vers le culte du deux.

L’intervention du troisième, que ça s’appelle l’Etat, ou dans la vie privée, le Père, est de plus en plus interprétée comme ce qui serait la cause, effectivement, de dysfonctionnement.
Et avec cette idée qu’il suffirait en quelque sorte d’éliminer ce
troisième pour que le dysfonctionnement soit réglé. (…)

Mais il est clair que cette tentative de forclore le terme troisième ne peut conduire qu’à son retour dans le Réel, et c’est pour quoi nous assisterons de façon de plus en plus évidente, à la résurgence des nationalismes (…) et des intégrismes


Cet été 2011, quatorze ans plus tard, ce même séminaire de J. Lacan «Les non dupes errent» était au programme:


Si nous devions prendre en compte les données que la psychanalyse nous enseigne, peut-être pourrions-nous, ainsi que le suggère Lacan, forger, je cite:

«une tout autre éthique, une éthique qui se fonderait

sur le refus d’être non-dupe,

sur la façon d’être toujours plus fortement dupe de ce savoir, de cet inconscient qui en fin de compte est notre seul lot de savoir.»



Plusieurs membres de l’AFB ont participé à ce séminaire.

Voici le texte de leur exposé:

- Voyages et errrements Annie Bocquet

- L'erre dans une analyse Michel Heinis

- Traduire ce nom, Anne Joos

- Un noeud africain, Claude Jamart

-