Séminaire des Flandres 2016 – 2017

Responsables : Isabelle D’Honte et Pierre Marchal

Tous pour un - Un pour tous
Nous tenterons d’aborder la question du Un dans la constitution du sujet dans le social.  Qu’en est-il du collectif qui, dixit Lacan, « n’est rien que le sujet de l’individuel » ? La dimension du Un joue-t- elle un rôle dans la mise en place du phénomène social ? Mon hypothèse est que, jusqu’aujourd’hui, cette question du Un a joué un rôle essentiel dans cette affaire.
Pour tenter d’y voir plus clair, nous nous référerons à deux textes :
-S. Freud, L’homme Moïse et la religion monothéiste, où la religion apparaît comme une réponse à la
question de l’Un dans ce roman où il est question, en arrière-plan, du Père mort.
-J. Lacan, Le Séminaire «  … ou pire » et les séminaires suivants (Encore, RSI), plus spécialement les passages où il est question de « Y a d’l’Un ». Une autre manière, plus « laïque » de traiter le Un ? La psychanalyse n’est certes pas une sociologie. Mais peut-être pourrait-elle contribuer, avec les moyens dont elle dispose, à savoir : la clinique des embarras des parlêtres, à interroger le faire Un qui caractérise le collectif. De la sorte, elle contribuerait à une véritable « socio-praxie ».

Ce séminaire se tiendra quatre fois, alternativement à Bruxelles et à Lille.
La première rencontre aura lieu à Bruxelles le 17 septembre 2016, au local de l’AfB. De 14 h 30 à 17h 00.
Les autres dates seront communiquées par la suite.

Pour toute information : isabelledhonte@wanadoo.fr et pierre.marchal@zcom.be